C’est un geste tellement banal et quotidien qu’on oublie qu’il existe tout une polémique autour du camouflage des odeurs de notre transpiration ? Chaque année, des études contradictoires font leur apparition sur le marché. Un coup, les sels d’aluminium sont remis en cause puis des fois, il n’y a aucun lien avec le cancer du sein. Une chose est sûre, le nombre de malades augmentent chaque année et nouveauté, ce sont des femmes de plus en plus jeunes qui sont atteintes. Alors, que sont ces fameux sels d’aluminium ? Certaines alternatives dites naturelles, le sont-elles réellement ? Quelles sont les autres possibilités ?

La question mérite d’être posé encore aujourd’hui. 

Quel est le rôle des sels d’aluminium ?

Je parle bien du fameux déodorant ! Depuis plusieurs années maintenant, tu vois à la pub TV, sur les affiches publicitaires et sur certains produits : 0% de sels d’aluminium, sans sels d’aluminium, etc… Qu’est-ce que les industriels veulent faire passer comme message ? Que leur soin est « sécuritaire » maintenant mais pas avant ? Car s’il n’y a plus de sels d’aluminium, c’est qu’il y en avait avant. Mais à quoi servent-ils ? 

Dans le rayon hygiène, il faut noter que les sels d’aluminium ne sont présents que dans les anti-sudorifiques ou les anti-transpirants. Ils forment un bouchon à l’extrémité du canal des  glandes sudoripares et bloquent la transpiration. Ils ont également une fonction bactéricide, c’est-à-dire de tuer les bactéries responsables des mauvaises odeurs. (Je rappelle que ces dernières proviennent de la dégradation de nos bactéries).

On les reconnaît rapidement à la durée de leur efficacité : 48h, 72h voire 96h et dans la composition du produit. Ils sont indiqués sous la dénomination « Alun ». Cependant, je dois également t’informer qu’il existe plus de 26 sels d’aluminium différents. Donc, si le devant du produit t’indique : sans sel d’aluminium chlorhydrate, regarde la composition. TOUJOURS. Vérifie s’il ne contient vraiment aucun « alun ».

En parlant d’alun, certaines se sont tournées vers la pierre d’alun comme solution plus naturelle. Tu seras d’accord avec moi qu’elle contient également de l’aluminium. Plus exactement le sulfate d’aluminium. Mais peut-être penses-tu qu’elle est « plus naturelle » car c’est une pierre ? Là également, il faut savoir qu’il existe beaucoup de pierres qui sont synthétiques et donc fabriquées dans des laboratoires. Puis, elle contient aussi de l’aluminium  alors c’est quoi le souci avec ce dernier ?

Quels sont les soucis des sels d’aluminium sur notre santé ?

C’est parce qu’ils sont irritants pour la peau. Ils peuvent provoquer des rougeurs ou des plaques rouges. Et la crainte principale est qu’ils traversent la peau, circulent dans notre corps, dans notre cerveau et modifient le comportement de certaines de nos cellules. L’aluminium a des effets toxiques sur le système nerveux central et sur les tissus osseux. C’est un métal lourd et il n’a pas d’utilité dans le corps humain.

D’ailleurs, il est indiqué sur les anti-transpirants de ne pas les utiliser sur une peau endommagée, ou lésée (rasage par exemple) car ils traversent plus rapidement l’épiderme. 

Ensuite, sur certaines femmes souffrant de cancer du sein, il a été trouvé plusieurs cellules cancéreuses contenant de l’aluminium et se situant dans la zone proche des aisselles. C’est ainsi qu’un lien potentiel avec les anti-transpirants s’est établi. Cependant, des études contradictoires se sont multipliées. Existe-il un lien entre les anti-transpirants et le cancer du sein ? Personne ne peut le confirmer ni l’infirmer au vu des connaissances à ce jour. Mais on remarque une hausse du cancer des seins sur les femmes de plus en plus en jeunes. Mais je dirai dans le doute, d’utiliser d’autres alternatives plus naturelles.

Il est certain qu’il vaut mieux être prudent, n’est-ce pas ? Mais si l’industrie des anti-transpirants est en cause, il faut savoir également que l’aluminium se retrouve dans d’autres cosmétiques comme les colorants cheveux, les dentifrices, les rouges à lèvres sous forme de colloïdales.

Mais pire, dans notre alimentation aussi sous forme de colorants, d’additifs, de conservateurs et les laits infantiles ne sont pas épargnés.

Il se retrouve également dans le traitement de l’eau, dans l’industrie pharmaceutique avec les adjuvants des vaccins, les anti-acides pour les reflux gastriques.

Bref, il est partout autour de nous.  

Quelques pistes pour sauver sa peau ?

Notre exposition à l’aluminium peut se faire de différentes manières :

  • orale
  • cutanée
  • respiratoire

En ce qui concerne, la voie orale. Il serait bon ton de privilégier au maximum les aliments bruts, le plus naturel possible et biologique de préférence. D’éviter au maximum les plats industriels, tout ce qui contient des conservateurs.

Quand au cosmétique, il est nécessaire de regarder la composition des soins. Si la liste est trop longue ou incompréhensible, juste ne pas l’acheter avant de vérifier. 60% de ce qu’on applique sur notre corps, rentre dans notre circulation sanguine.  Privilégier toujours des soins simples avec une composition minimaliste.

Pour les personnes souffrant de transpiration excessive (hyperhidrose), il est tentant d’utiliser des anti-transpirants. C’est effectivement handicapant socialement et c’est très compréhensible ! Mais permets-moi de te parler de solutions plus naturelles comme des bains à la sauge ou faire une détoxification des aisselles. Tout cela dans un souci de réduire les effets de la transpiration excessive.

Ensuite, je rappelle que l’hyperhidrose ne concerne que 1 à 3% de la population donc l’utilisation d’un anti-transpirant n’est pas vraiment nécessaire pour la plupart d’entre nous. Bref, un simple déodorant naturel ferait amplement l’affaire. Ce dernier permettant uniquement de neutraliser les mauvaises odeurs liées à la transpiration. Il ne la bloque pas car c’est ainsi que notre corps régule sa température et élimine ses toxines et ses déchets.

Mais si tu insistes et veux absolument utiliser un anti-transpirant, je te conseille de respecter ces quelques règles :

  • lorsqu’il est indiqué 24h ou 48h, il faut respecter ce temps d’attente entre 2 applications. En effet, les sels seront efficaces pendant toute cette durée. Or, si tu te laves deux fois par jour (en été par exemple), et qu’à chaque fois, tu mets ton anti-transpirant, tu satures ton corps.
  • ensuite, ne l’utilises vraiment pas si tu viens de t’épiler ou si tu as des irritations sur les aisselles. L’aluminium va pénétrer plus rapidement à travers les micro-lésions de ta peau.

Une fois le métal dans le corps, il est difficile de l’éliminer !

 

Pour conclure, alors oui, les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux . Cela les regarde mais en ce qui concerne ma santé, je préfère jouer sur la prudence. Je reste maîtresse de mes achats et de mes consommations même si on ne peut tout contrôler et ce n’est pas le but ! 

Transpirer fait partie de la vie. Les odeurs peuvent être dérangeantes certes mais pas au point de mettre ma santé en danger. Avant d’utiliser des anti-transpirants, essayez des solutions plus naturelles et même si elles prennent plus de temps, elles en valent la peine sur le long terme.

Merci de m’avoir lu.

Dis moi dans les commentaires, si tu as changé pour des soins plus naturels ou si tu continues les anti-transpirants et pourquoi ? Merci de partager cet article afin d’informer le plus de monde possible. C’est ainsi que les choses changent.

À la semaine prochaine.

Dado

 

 

 

 

 

Abonne toi à l'infolettre et reçois le guide de la beauté naturelle!

 

Abonnes-toi à mon infolettre et reçois en cadeau 

ce guide de 38 pages qui te décrit comment

prendre soin de toi avec des cosmétiques naturels.

Toutes les astuces pour avoir une belle peau!

En plus, reçois mes derniers articles!

Félicitations! Tu vas recevoir ton guide.

Pin It on Pinterest

Share This